Avertir le modérateur

23/10/2009

Soutenez Nolife !

noolife.jpg

 

Souvenez-vous, on en parlait ici, mais aussi . La chaîne Nolife, disponible uniquement sur les réseaux ADSL, connaît de graves difficultés financières. Les responsables de la chaîne ciblant nerds, geeks et otakus, ont donc décidé de mettre en place un système d'abonnement payant sur leur site internet.

Désormais, il est possible de regarder les programmes en direct sur son ordinateur, mais également d'accéder aux archives de la chaîne, depuis un ou deux ans selon la formule choisie.

Voici les différentes formules :

* Standard : accès aux émissions en cours et aux programmes depuis un an

Un mois : 3€

Trois mois : 8,55€

Six mois : 16,20€

Un an : 28,80€

* Archives : accès aux émissions en cours et à tous les programmes depuis la création de la chaîne

Un mois : 5€

Trois mois : 14,25€

Six mois : 27€

Un an : 48€

Une formule "Soutien" a également été mise en place. Équivalente à la formule Archives, elle permet à l'internaute de faire une donation à la chaîne. Montant minimal : 70€ (abonnement compris évidemment).

Un soutien financier indispensable à la survie de la chaîne, comme l'explique fort bien ce reportage de Gamekult (à 5'40).

23:07 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nolife

13/07/2009

Le pari de Nolife : gratuit sur l'ADSL, payant sur le net

logo_nolife.png

Le 30 juin dernier, la chaîne Nolife annonçait sur son site songer à devenir payante, faute à un manque de publicités à l'antenne. Les téléspectateurs ont été sollicités sur Internet, afin de déterminer s'ils étaient prêts à débourser de 3 à 5€ par mois pour continuer à voir la chaîne.

Aujourd'hui, Sébastien Ruchet, président de la chaîne, a exposé dans une nouvelle vidéo la solution retenue par l'équipe. Et elle est pour le moins surprenante. Nolife restera gratuite sur l'ADSL, mais une formule payante (3€ par mois) sera mise en place sur le site internet. Du contenu exclusif est à l'étude. Un vrai pari pour la chaîne, qui prend ses télespectateurs au mot. Ces derniers se sont déclarés prêts à payer pour sauver Nolife. Le feront-ils, alors que la chaîne sera toujours accessible gratuitement ? Sébastien Ruchet rappelle avec une certaine émotion que le sort de Nolife repose entre les mains des téléspectateurs, et que s'ils ne font rien, la chaîne disparaîtra. A eux donc de prendre leurs responsabilités.

Mais pourquoi un tel choix ? Sébastien Ruchet explique que l'équipe souhaite que Nolife soit regardée par le plus grand nombre possible de personnes (un système payant aurait de facto fait baisser le nombre de téléspectateurs), et continue à se faire connaître. Et si la chaîne plaît, les nouveaux conquis pourront eux aussi donner de l'argent à No life, dans un système qui ressemble un peu à du mécenat.

La nouvelle formule de Nolife devrait être mise en place dans le courant de l'été.

01/07/2009

La chaîne Nolife lutte pour sa survie et songe à devenir payante

logo_nolife.png

La chaîne Nolife va-t-elle devenir payante, ou pire, disparaître ? C'est bien ce qu'il risque d'arriver, au regard de la mauvaise situation économique de la chaîne. Diffusée uniquement sur l'ADSL, Nolife n'a pas pu attirer les annonceurs publicitaires jusqu'à elle, ces derniers n'investissant pas sur les bouquets ADSL. Pour inverser la tendance, il faudrait que la chaîne arrive sur le câble et le satellite. Or, malgré de nombreuses tentatives en ce sens, les demandes de Nolife ont toutes été rejetées.

Aujourd'hui, Sébastien Ruchet, président de la chaîne (et également connu pour son rôle de Red Fromage dans la série France Five), a expliqué la situation aux téléspectateurs de Nolife dans un message vidéo.

Pour Nolife, plusieurs directions sont possibles : passer en payant sur l'ADSL (3 à 5€/mois), mettre les émissions en accès payant sur le site de la chaîne, et mettre en place un système de membres premium pour le forum du même site. Un sondage a été mis en ligne pour permettre aux internautes de voter (seraient-ils prêts à payer, et si oui, combien seront-ils ?), tandis qu'un dialogue s'est mis en place sur le forum de la chaine entre téléspectateurs et équipe.

Depuis ses débuts en 2007, Nolife, chaîne spécialisée dans la culture geek et otaku (jeux vidéo, culture japonaise, musique, mais aussi des séries comme Nerdz) a eu du mal à se financer. L'année dernière, l'éditeur Ankama (Dofus, Wakfu) a sauvé in extremis la boîte de la faillite en entrant dans son capital. Hélas, cela n'a pas été suffisant.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu