Avertir le modérateur

13/07/2009

Office 2010 veut concurrencer Google Docs

office_2010_the_movie_610x325.JPG

Pour qui en doutait encore, la guerre entre Microsoft et Google est bel et bien déclarée. Après l'annonce la semaine dernière du développement de Chrome OS, OS gratuit développé pour les notebooks, (on passera sur Chrome vs Internet Explorer, ou Bing vs Google), c'est au tour de Microsoft de dégainer sa nouvelle cartouche contre le géant d'Internet. Et le coup est assez spectaculaire. La firme de Redmond a en effet décidé de développer une version light d'Office 2010, disponible gratuitement sur le net, et permettant le partage et le travail en temps réel sur un même document entre plusieurs utilisateurs. Bref, tout pareil que chez Google Docs.

Une véritable révolution copernicienne pour Microsoft, qui abandonne (en partie seulement) sa formule jusque là gagnante : faire payer des fortunes les licences d'utilisation de sa suite bureautique phare, Office, qui n'avait pas de réelle concurrence dans le grand public. Il fallait payer de 150 à 700€ pour avoir le droit d'utiliser Word, Excel ou Power Point.

Un business plan sérieusement écorné par l'arrivée de Google Docs. Cette suite logicielle, qui intègre un traitement de texte, un tableur, et un PowerPoint-like, est entièrement gratuite. Elle ne nécessite aucun téléchargement ou installation sur l'ordinateur : les documents sont stockés sur des serveurs externes. Ainsi, on peut accéder à ses documents depuis n'importe quel ordinateur, de n'importe où dans le monde. Aucun fichier n'est stocké sur l'ordinateur personnel. Cela s'appelle le cloud computing. La nécessité d'avoir un accès Internet a même disparu, avec le développement d'un plug-in permettant d'accèder à Google docs offline (à installer en deux clics grâce à Google Labs, dans la version anglais de Gmail). Enfin, plusieurs collaborateurs peuvent travailler en temps réel sur un même document. Il faut cependant garder en tête que, par exemple, le traitement de texte de GDocs est beaucoup plus basique que celui de Word. Word reste un outil compliqué dont la grande majorité des utilisateurs ne sait pas utiliser tout le potentiel (mise en page, macros, etc). Google docs supprime tout cela pour se concentrer vers un logiciel de traitement de texte simple, dont tout le monde saura se servir. C'est plus pour la possibilité de travailler à plusieurs et de retrouver ses documents n'importe où que Google Docs séduit, que pour la richesse de ses logiciels.

Les entreprises ne s'y sont pas trompées. De plus en plus se tournent vers Google Docs, au lieu de payer des fortunes en licences Microsoft. Du côté étudiants aussi, Google Docs connaît un certain succès. A titre personnel, une bonne partie des étudiants de l'ESJ sont passés à ce système pour travailler en groupe, et ceux qui ont été conquis ne se voient pas repartir en arrière. Il suffit de partager le document avec son ou ses partenaires, qui le mettront à jour avec les informations qu'ils ont récoltées. Bien pratique pour écrire à deux un article pendant les vacances, quand on est à plusieurs kilomètres de distance ... même s'il y a encore des réfractaires.

Microsoft se met donc au cloud computing, avec cette version light d'Office. C'est peut-être un tournant pour le géant de l'informatique, sommé de changer sa stratégie face à une concurrence de plus en plus virulente. Mais les bonnes vieilles habitudes ne sont pas perdues, puisqu'une version pro d'Office 2010, plus complète, sera belle et bien proposée, mais .... il faudra payer pour l'utiliser.

 

Image : Office 2010 The Movie, le film promotionnel lolesque de Microsoft, avec la mort de Clippy, l'insupportable trombone des anciennes versions de Word.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu