Avertir le modérateur

27/01/2010

GTA 4 : Niko m'a donné la foi

gtasucette.jpg

Enfin, j'ai pu me procurer le jeu qui me faisait baver depuis plus d'un an : GTA 4.

L'histoire, en quelques mots : Niko Bellic, Serbe, débarque à Liberty City (pastiche de New York). Accueilli par son cousin Roman, qui lui racontait par mail sa vie faite de grosses maisons, grosses voitures, et femmes à gogo, il découvre qu'en réalité celui-ci possède une petite entreprise de taxi dans un des quartiers les plus craignos de la ville. Critique de l'american dream, GTA 4 est aussi une histoire de vengeance. On devine que Niko n'a pas fait que des gentilles choses lors de la guerre de Bosnie, et qu'il a des comptes à régler.

GTA, c'est surtout un univers proprement gigantesque, qui laisse une grande marge de liberté. Liberty City se dévoile au fur à et mesure de la progression du joueur. Composée de quatre îles, l'accès à deux d'entre elles est interdit au début du jeu, sous prétexte de menaces terroristes. Le joueur n'a donc accès qu'aux deux îles de l'Est, qui sont dans l'ensemble assez craignos (notamment l'industrieuse Boham).

Mais pourtant, que de choses à faire ! Se promener déjà. La reproduction d'une ville entière est proprement hallucinante, et il ne faut pas hésiter à s'arrêter pour admirer, ou faire un tour dans l'ancienne fête foraine, à la plage, ou dans les parcs municipaux. Votre personnage peut aussi lier des amitiés (et des relations amoureuses). Pour cela il va falloir sortir vos potes ou votre copine : resto, bar, bowling, billard, fléchettes, cabaret, voir club de strip tease ... Chacun aura ses préférences, et saura vous remercier si la soirée lui a plu. Niko peut également s'acheter des fringues (et dieu qu'il en a besoin - il débarque dans un vieux jogging immonde), aller dans un cybercafé consulter ses mails ou draguer dans un simili Meetic, regarder la télé (programmes bien drôles), et surtout, surtout .... piquer des voitures pour rouler à fond les ballons, la sono au maximum.

gta4p31123.jpg

Car GTA, ce n'est pas le pays de Candy. Vous êtes avant tout une petite frappe (bien malgré lui j'aurais envie de dire), qui exécute les basses oeuvres de boss locaux. J'ai ainsi dû liquider le petit ami de la fille d'un malfrat russe, régler leurs comptes à des dealers qui empiétaient sur le territoire d'un autre, intimider des commerçants qui refusaient de payer un autre malfrat ...

Un moment m'a particulièrement marqué. Niko décide de régler son compte à l'un des malfrats russes, car il fricotait avec la copine de son cousin. Niko réussit à le coincer, et là, alors qu'une cinématique aurait pu s'enclencher automatiquement, le jeu demande à ce que j'exécute moi-même le russe. Je suis donc sommée de pointer l'arme sur lui (un bouton), puis de tirer (un autre bouton), quand je le sens. Pendant ce temps, l'autre, sans défense, essaye de vous convaincre de lui laisser la vie sauve ... Je n'ai pas pu tirer tout de suite. J'attendais de voir si le jeu ne me proposait pas de l'épargner (j'avais pu le faire un peu plus tôt avec quelqu'un d'autre). Non, impossible, je dois le faire. Je finis par tirer, mais ça m'a dérangé ...

Un peu plus tôt, un autre moment m'a fait réfléchir. L'un des grands plaisirs de GTA est de faire n'importe quoi dans la ville, en se faisait poursuivre par les flics. L'ambiance plutôt second degré des autres titres de la série incite à la déconne. Là, je décide de voler un gros camion de chantier, d'aller sur la plage, et de voir si les gens se laissent rouler dessus. Ils fuient, mais on peut quand même les avoir assez facilement. Je remarque une femme, que j'avais un peu amoché, en train d'essayer de fuir en clodiquant, et beuglant comme un putois. Je décide de sortir de mon camion, et de la faire taire un coup. Sauf que je me suis un peu trop emportée avec ma batte de base-ball, et l'ait tué. Et pour la première fois dans un GTA, ça m'a gêné. Beaucoup. Je me suis sentie très mal après coup.

Je pense que l'atmosphère beaucoup plus réaliste et premier degré de cet opus incite beaucoup moins au n'importe quoi ... Depuis, je ne refroidis que les gros méchants qui l'ont bien cherché (et aussi quelques passants quand je conduis bourrée, mais là je le fais pas exprès).

(Parenthèse : parent qui lit ces quelques lignes, j'espère que tu comprends que GTA n'est PAS un jeu pour les enfants.)

gta4p31126.jpg

Comme je le disais en titre, GTA 4 m'a redonné la foi. Depuis plusieurs mois/années, j'avais du mal à trouver des jeux qui me passionnent vraiment, me prennent aux tripes, et me fassent jouer pendant des heures. Là, j'enchaîne les missions avec plaisir, je veux avancer dans le scénario, tout en allant voir ma copine Michelle, ou en allant sortir avec mes potes, faisant quelques missions annexes pour gagner de l'argent (le réglo chauffeur de taxi, au beaucoup plus illégal dealer de drogues). GTA 4 est un jeu passionnant, qui risque cependant de déplaire par son côté beaucoup trop "film noir". Si l'on cherche plutôt du fun et des missions hautement spectaculaires et drôles, autant se tourner vers The Ballad of Gay Tony, une extension de GTA 4 exclusive à la Xbox 360, qui renoue avec la tradition LOL de la série.

20:04 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (28)

20/03/2009

Réédition de jeux PS2 à prix choc

V18398.jpgIl y a des gens comme moi qui n'ont pas cédé aux sirènes des consoles nouvelle génération. Il y a des gens qui ne veulent pas dépenser 70€ dans un jeu. Il y a des gens qui aimeraient bien jouer à des titres sortis il y a quelques années, mais difficilement trouvables aujourd'hui.

J'en ai rêvé, Sony l'a fait. Le constructeur japonais annonce que plusieurs titres phares de la Playstation 2 seront réédités dès aujourd'hui à 10€.

Sont sur la liste des heureux gagnants : 

- Les deux God of War

- La trilogie Ratchet and Clank

- La trilogie Jak and Daxter

- Sly Raccoon 1 et 2

- Tekken 5

- Killzone

- Gran Turismo 4

- SOCOM 3

- The Getaway

- Buzz

- Et s'il ne devait y en avoir qu'un seul = Shadow of the Collosus

Une excellente initiative pour profiter des dernières heures de la PS2.

14:39 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (5)

28/02/2009

Jeux vidéo : achetez malin, achetez radin

BonnePaye02.jpgEn ces temps de disette économique, la pratique du jeu vidéo peut rebuter. Les jeux sont globalement chers : comptez 70€ sur PS3, 60€ sur Xbox 360, 50€ sur la Wii, et 40€ sur la DS. L'avalanche actuelle de blockbusters oblige donc le joueur à faire des choix pour ne pas exploser son budget.

Pourtant, il existe des solutions pour payer ses jeux moins chers.

Nous passerons sur la pratique de l'occasion, car bien souvent, les offres ne sont pas si intéressantes que ça. Que dire devant les jeux DS, pour certains sortis depuis 2 ou 3 ans, vendus 35€ au lieu de 40 ? Le temps des jeux revendus à moitié prix en occasion semble bien loin.

Alors, où se trouve la solution miracle ? Sur le web, bien entendu.

Classique, mais efficace, les sites comme Cdiscount (notamment pendant les soldes) ou 2xmoinscher. Attention cependant à bien éplucher les offres (notamment sur 2xmoinscher), certaines boutiques n'hésitant pas à vendre au dessus du prix de vente conseillé certains jeux, au motif qu'ils ne sont plus évidents à trouver.

09-02-28 20 07 25.jpg
54€ en version européenne, alors que le jeu était vendu 40€ à sa sortie. Quant aux versions US et japonaises, elles sont vendues un peu plus haut à 20€, contre 55 et 60€ ici.

Autre solution, eBay. Des vendeurs mettent aux enchères des jeux récents à partir de 1€. En jouant finement, il est donc possible de remporter le gros lot avec un rabais plus qu'intéressant. eBay est aussi le paradis des retrogameurs, avec moults lots de consoles old school à des prix ridicules, et des cartouches à partir de 1€. Attention néanmois, eBay est aussi le paradis des arnaqueurs, qui n'hésitent pas à mettre en vente des jeux rares ou en rupture de stock à des prix scandaleux. Ce sont aussi eux qui achètent des dizaines de jeux en soldes dans les grandes surfaces, pour les revendre aussitôt (avec un bon profit) sur le site. Règle d'or donc : ne payez jamais au dessus du prix de vente dans le commerce !

09-02-28 20 12 54.jpg

Cas classique : Final Fantasy 7. Introuvable aujourd'hui dans le commerce (sortie en 1997), certains n'hésitent pas à le vendre à 90€, voire plus de 100€ dans des boutiques parisiennes spécialisées. Alors qu'en quelques clics, on peut trouver le même jeu à un prix beaucoup plus raisonnable.

09-02-28 20 17 37.jpg

Certes c'est une enchère, mais il y a peu de chances pour qu'elle monte aussi haut que précédemment. Et à ce prix là, c'est vraiment une affaire.

Dernière solution, de loin la plus intéressante : acheter ses jeux à l'étranger, et plus particulièrement en Angleterre. Avec la chute de la livre, les prix y sont vraiment intéressants. On a ainsi vu Street Fighter 4 à 36.50€ sur Play.com, contre 70€ ici ... frais de ports inclus. La preuve en image.

09-02-28 19 37 50.jpg

Si on ajoute que l'on peut payer directement en euros (=pas de frais bancaires), et que les frais de port sont gratuits, l'affaire est immense. Alors certes, il faut attendre plusieurs jours pour être livrés, mais à ce prix là, on peut s'offrir deux jeux pour le prix d'un ...

"Oui mais je veux pas de jeux en anglais !". Certes. Mais la quasi totalité des jeux sortant en Europe sont multilingues. Le jeu détecte la langue de votre console, et se lance directement dans le bon langage. Amusez vous à changer la configuration de votre console en la passant en anglais, en allemand ou en espagnol, puis lancer un jeu, vous aurez quelques surprises !

Enfin, pour les consoles portables, rien ne vous empêche de commander aux Etats-Unis ou en Asie. Les jeux ne sont pas zonés, et passeront donc sans problème sur les consoles européennes. Les jeux américains sont en général meilleur marché qu'en Europe, sans compter les jeux qui ne sont pas vendus sur notre continent. Attention cependant aux ports (n'hésitez pas à faire des commandes groupées pour faire baisser les frais), et surtout aux frais de douanes. Bonne nouvelle, de plus en plus de jeux contiennent la version française, grâce à la loi québécoise.

Pour finir, un exemple avec un jeu culte, mais introuvable en France dans le circuit classique : Final Fantasy VI Advance. Le jeu est sorti en France à l'été 2007, mais le faible nombre d'exemplaires a conduit à une rupture de stock, qui elle, a mené à une spéculation parfois abusive.

Amazon France :

09-02-28 19 48 35.jpg
Oui, 149€, alors que le jeu était vendu ... 40€

Amazon Etats-Unis
09-02-28 19 54 02.jpg
On passe de 149€ à 35$, soit 27€, auxquels s'ajoutent les frais de ports. (même si dans ce cas précis, le joueur européen ne peut pas importer le jeu, le marketplace d'Amazon.com interdisant l'envoi de jeux vidéo des boutiques partenaires en dehors des Etats-Unis. Mais si le jeu est vendu directement par Amazon, il n'y a aucun problème)

Bref, pour jouer à peu de frais, misez sur l'international !

02/02/2009

Le Final Fantasy final ?

Note au lecteur : tu ne joues pas aux Final Fantasy et tu n'es pas anglophone ? Cet article n'est pas pour toi.

Dans tout bon Final Fantasy qui se respecte, les héros sont capables d'invoquer des créatures répondant au doux nom d'invocation  / Guardian Force / Eons / Chimères / Espers /<insert cool name>.

Mais que se passerait-il si les invocations refusent d'obéir à leurs maîtres ?

Réponse dans cette parodie très geek, vous vous en doutez.

(Une remarque quand même : c'est faux, faux et faux, les filles dans les FF ne servent pas à rien ! Et FF12 est un très bon jeu)

20:47 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : final fantasy, ff, ff7, ff8, ff9, ff10, ff12

17/01/2009

Wii Fit, le mal aimé ?

Je profite de la deuxième place de WiiFit dans le top des ventes de jeux vidéo français pour publier un article que j'avais écrit à son sujet juste avant sa sortie, article qui ne fut jamais publié pour des raisons éditoriales.

wf01.JPG
On savait déjà depuis quelques temps que les consoles Nintendo aimaient jouer aux auxiliaires de vie. Après nous avoir appris à élever un chien / chat / cheval / une ménagerie toute entière, à faire la cuisine, à jouer au Docteur House, ou à faire grossir notre cerveau, Nintendo passe le cap supérieur. Doit-on rappeler le succès du Programme d'Entraînement Cérébral du Docteur Kawashima ? Eh bien après s'être occupé de nos neurones, voici venu le temps de se préoccuper de nos bourrelets. Vous l'avez reconnu, nous parlons évidemment de Wii Fit, le nouveau "jeu" phénomène de la Wii. 

Wii Fit, mon partenaire minceur 

Rappelons brièvement le principe de ce soft. Wii Fit vous propose de réaliser des exercices physiques quotidiens face à votre télé par le biais d'un accessoire inhabituel, une balance. Blanche immaculée, et supportant un poids allant jusqu'à 150 kg, elle est suffisamment petite pour se loger facilement dans n'importe quel appartement. Dans la balance sont logés de nombreux capteurs qui calculent votre poids, mais surtout les mouvements de votre corps. Impossible de tricher, la balance est intraitable. Il vous faudra donc suer sur de nombreux exercices, allant du step au yoga, le logiciel calculant votre dépense énergétique et le poids ainsi perdu. Comme dans Kawashima, vos progrès seront enregistrés sous forme de graphiques, afin d'inciter les flemmards à se remettre au travail régulièrement.  Et comme après l'effort se niche toujours le réconfort, le titre propose plusieurs mini-jeux dans la veine de Wii Sport.

On aurait pu craindre que les exercices ne soient qu'un pur prétexte marketing et qu'il n'y ait aucun résultat derrière, mais selon les premiers tests, Wii Fit fait vraiment bouger et transpirer. Après, pour savoir si cela remplace 2h de danse effrénée sur Dance Dance Revolution, rien n'est moins sûr. Mais gageons que le concept incitera les timides ou tout ceux qui refusent de se ruiner dans une salle de sport de s'occuper de leur forme en s'amusant. 

Un succès marketing assuré 

Les marketeux de Nintendo ont en tout cas bien flairé le filon que peut représenter Wii Fit. Dès le début d'année, les magazines féminins présentaient le titre dans leurs pages tendance. Les jeux vidéo étant plutôt rares dans ce type de presse, la chose est suffisamment rare pour être soulignée. Le jeu est alors présenté comme étant un moyen ludique de faire du sport en empruntant la console de son chéri. Ah, clichés ... La date de sortie n'est pas non plus innocente. Fin avril, n'est-ce pas la période où les magazines sortent leurs "spécial minceur" ? Régime plus Wii Fit pour rentrer dans son bikini cet été, la combinaison n'est pas mauvaise, et saura séduire à coup sûr.

Wii Fit est en tout cas déjà un succès au Japon. Sorti en décembre dernier, ce ne sont pas moins de 250 000 exemplaires qui ont trouvé preneur en un week end. Aujourd'hui, le jeu s'est écoulé à presque deux millions de copies sur l'archipel. Quant aux USA, pas de chiffres. Et pour cause, le jeu sortira en mai, soit après l'Europe. Cocoricco ! 

Un titre controversé parmi les joueurs 

En dépit de son indéniable succès commercial, Wii Fit continue de susciter l'ire des gamers. En cause, l'orientation casual de Nintendo qui ne fait pas que des heureux depuis la sortie de la Wii. Nintendo aurait sacrifié son savoir faire pour les jeux au gameplay léché qui faisaient le bonheur des joueurs depuis des décennies (Mario, Zelda, Metroid Prime ...), au profit d'une stratégie grand public, qui lui assure un plus grand succès commercial. Nul ne peut nier que l'orientation prise avec la Wii a permis à la firme japonaise de retrouver la place au soleil qu'elle avait perdue depuis l'époque de la Super Nes. Désormais, Nintendo cible les joueurs occasionnels, qui sortent leur Wiimote comme auparavant on sortait son jeu de carte ou son Trivial Pursuit pour s'amuser entre amis, pour des sessions de jeux courtes mais conviviales. Les hardcores gamers raillent donc désormais les "non-jeux" qui peuplent la ludothèque de la Wii, et Wii Fit est devenue leur cible favorite. Se souvient-on de la colère de ces joueurs quand le jeu phare de la conférence Nintendo de l'E3 2007, présenté par Shingeru Miyamoto himself, n'était pas Mario Galaxy mais Wii Fit ? L'orientation prise par Big N a alors été moquée, avant de laisser place aux regrets. Rien d'étonnant donc que Wii Fit soit devenu un objet de plaisanterie chez les passionnés, qui voient d'un oeil dubitatif (et inquiet) l'arrivée d'un nouveau type de joueur sur le marché. 

Wii Fit part donc avec un a priori négatif chez certains joueurs. Mais nous pouvons parier sans grand risque que ce titre sera un des plus grands succès commerciaux de Nintendo cette année. Seul bémol, le prix du pack. Il sera proposé à 90€ en France, contre 8 800 Yens au Japon. Soit 53€ ...

17:36 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : wii, wiifit, wii fit, nintendo

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu