Avertir le modérateur

08/04/2009

"La loi Hadopi mourra d'elle-même"

 

3350767008_85bf90a4bb_b.jpg

Vincent Glad, journaliste à 20minutes.fr, a suivi une grande partie du débat sur Hadopi à l'Assemblée Nationale. Il a bien voulu répondre à quelques questions sur cette loi, adoptée la semaine dernière par l'Assemblée, et passée hier entre les mains de la Commission Mixte Paritaire.

Le vote à main levée jeudi dernier de la loi Hadopi dans une Assemblée quasiment vide, a fait beaucoup de bruit sur le web. Selon Vincent Glad, si cette loi n'est pas passée par le vote solennel, c'est tout simplement car elle considérée comme mineure.

podcast

 

Pour autant, les débats, qui intéressaient essentiellement les spécialistes, ont été de bonne qualité, sans aberrations techniques, sauf ... du côté de la ministre de la culture Christine Albanel.

podcast

 

Christine Albanel avait promis qu'Hadopi pourrait envoyer jusqu'à 10 000 mails par jour en vitesse de croisière. Une "blague", totalement inapplicable, tout comme la loi qui mourra d'elle-même.

podcast

 

Retour sur une nouvelle disposition de la loi : les internautes ne seront pas punis pour avoir téléchargé, mais pour ne pas avoir protégé leur connexion. Un "artifice législatif pour avoir moins de contentieux légaux". 

podcast

 

La loi implique des connaissances techniques élevées, qui vont pénaliser le grand public et les téléchargeurs occasionnels. "Cette loi renforce la fracture numérique".

podcast

 

De nombreux gouvernements dans le monde ont fait machine arrière, alors qu'ils souhaitaient légiférer sur la riposte graduée. Seule le gouvernement français s'est obstiné :  Nicolas Sarkozy s'était engagé en 2007 de traduire dans la loi les accords Olivennes.

podcast

 

Le gouvernement cherche à changer les mentalités des internautes en développant le téléchargement légal. Mais selon Vincent Glad, cette loi arrive trop tard : les internautes français sont habitués à télécharger depuis presque dix ans.

podcast

 

Photo : Rassemblement anti Hadopi le 12 mars dernier, par Richard Ying

05/04/2009

AUTOPROMO : La Geekette dans Vendredi

Excellente nouvelle pour moi et pour ce blog : l'interview que j'avais faite de Fanny a été publiée par l'hebdomadaire Vendredi, sorti il y a deux jours.

 

version court.jpg

Un petit tour sur les stats du blog me font voir que l'audience a littérallement explosé au mois de mars : pas moins de 9000 visiteurs, contre 1000 en temps normal.

Grand remerciement donc à 20 minutes.fr d'avoir repris mon article sur Hadopi sur sa homepage, et le guide des bonnes manières dans le métro japonais sur sa une des lecteurs en très bonne place.

Remerciement au monde.fr de m'avoir reprise dans sa revue de web

Remerciement à nos amis suisses du Matin.ch de m'avoir également reprise dans leur revue de web

Remerciement aux personnes qui ont relayés mes articles sur Twitter

Et évidemment remerciement à tous ceux qui sont venus faire un tour sur ce blog. Si vous pouviez rester, ça serait sympa.

 

17:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

30/03/2009

Comment survivre à une attaque de zombies ?

la nuit des morts vivants.jpg

Et si une attaque de zombies arrivait soudainement dans votre ville ? Quelles seraient vos chances de survie ? Vaut-il mieux rester chez soi ou partir ? Voyager en groupe ou seul ? Vélo ou voiture ? Doit-on aider ses amis blessés ? Ce petit sujet audio devrait vous aider à survivre quelques heures au milieu de hordes de zombies rêvant de vous mordre dans le cou.


podcast


Et si vous souhaitez calculer vos chances de survie, cliquez ici.

28/03/2009

Le guide des bonnes manières dans le métro japonais

On savait que les Japonais étaient bien éduqués. On savait par exemple qu'il était mal vu de se moucher en public. On sait aussi qu'ils utilisent différents degrés de langage selon la personne à laquelle ils s'adressent (ce qui rend au passage les étudiants en japonais complètement fous, préférant parler comme un enfant de 3 ans plutôt que de prendre le risque d'offenser leur interlocuteur).

Les mêmes règles sociales sont de mises dans le métro. Et pour que personne ne les oublient, elles sont publiées dans le métro de Tokyo depuis plusieurs mois. Où on apprend qu'il ne faut ni écouter de la musique trop fort, ni téléphoner, ne pas se maquiller, ne pas être bourré, ne pas faire la foire avec ses copains, de pas se précipiter dans les portes pour pouvoir entrer, ou ne pas jeter ses papiers par terre. Tout l'inverse de Paris quoi.

tokyocon.giftokyodjeunes.giftokyodrunk.giftokyomakeup.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tokyomouchoirs.giftokyomusic.giftokyotel.gif

27/03/2009

Parlement Européen : nouveau camouflet pour Hadopi

DrapeauEuropeen3_tcm25-8590.jpgIl y a quelques semaines, sur les banc de l'Assemblée Nationale, Christine Albanel affirmait que l'accès à Internet n'était pas un droit fondamental. Une façon bien commode de prouver que la coupure d'accès à Internet, prévu dans la loi dite Hadopi, n'était pas contraire aux Droits de l'homme.

Ce n'est pas l'avis du Parlement Européen. L'institution a voté aujourd'hui à une très large majorité (481 pour, 81 contre), le rapport du député social-démocrate grec Stravos Lambrinidis sur le renforcement de la sécurité et des libertés fondamentales sur Internet.

Ce rapport définit que « chaque individu tout au long de sa vie doit avoir le droit d’accéder à l’ordinateur et à Internet » et surtout que« cet accès ne devrait pas être refusé en tant que “sanction” contre les infractions par des gouvernements ou des sociétés privées des citoyens » *. Une affirmation qui se positionne clairement contre la coupure d'accès à Internet comme mode de sanction.

Fin février, ce rapport était adopté à l'unanimité par la commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures (LIBE). Les lobbys français ont tenté, en vain, de modifier le paragraphe incriminé afin d'y introduire la notion de propriété industrielle. L’amendement 2 supprimait la phrase « considérant qu’un tel accès ne devrait pas être refusé comme une sanction par des gouvernements ou des sociétés privées » pour le remplacer par : « l’accès à internet ne doit pas faire l’objet d’abus aux fins d’activités illégales et qu’un juste équilibre entre les différents droits fondamentaux garantis en droit communautaire doit être respecté ». Il a été rejeté.

Selon Stravos Lambrinidis, "Certains membres ont en effet signé individuellement des amendements concernant la propriété intellectuelle, par ailleurs approuvés par les lobbys du copyright. Mais ce n’est pas un rapport sur les droits de la propriété intellectuelle, il a un intérêt politique général et concerne le respect des droits fondamentaux sur Internet. »

Cette décision va-t-elle empêcher l'adoption d'Hadopi, et la pratique de la coupure d'accès à Internet ? Non, car il s'agit d'une décision non contraignante envers les pays membres de l'Union Européenne. Mais le poid politique est fort.

Début avril, le Parlement Européen votera en deuxième lecture le Paquet Télécom, dont l'amendement 138 empêche qu’un Etat membre évacue l’autorité judiciaire au profit d’une autorité administrative pour prendre des décisions relatives à la liberté d’expression et d’information des citoyens. Comme prévu par Hadopi. Pour rappel, l'amendement 138 a été approuvé par une très large majorité (573 pour, 74 contre). Les institutions européennes semblent bien parties pour vouloir empêcher l'adoption de la riposte graduée en Europe.

 

* Rapport Lambrinidis : « De même que chaque enfant a droit à l’enseignement, et chaque adulte à la formation permanente, chaque individu tout au long de sa vie devrait avoir le droit d’accéder à l’ordinateur et à Internet. Les gouvernements devraient garantir un tel accès, même dans les régions les plus éloignées et pour les citoyens les plus pauvres. En outre, cet accès ne doit pas être refusé en tant que "sanction" contre les infractions des citoyens. Les hommes de tous horizons, de toutes régions et de toutes cultures devraient pouvoir profiter du large éventail de services offerts par Internet. Ainsi ils pourront poursuivre leur développement personnel, nouer des relations éducatives, professionnelles et personnelles et explorer des possibilités économiques dans toute la mesure offerte par nos technologies et nos lois. »

Pour aller plus loin : 

"Pour l'Europe, la riposte graduée n'est pas une réponse au piratage" (avril 2008)

"Antipiratage : la doctrine française filtrée par l'Europe" (juin 2008)

"Riposte graduée : la bataille européenne ne fait que commencer" (juillet 2008)

"Riposte graduée : premier round européen mardi prochain" (septembre 2008)

"Le Parlement Européen saborde la riposte graduée" (septembre 2008)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu