Avertir le modérateur

20/07/2009

Quand Kurt Cobain rencontre Rick Astley

rick_astley.jpg

Après Internet LOL Internet, on continue dans le terrorisme musical avec ce remix de Smell like teen spirit à la sauce Never Gonna Give you up, de ce cher Rick Astley.

Improbable me direz-vous ? Eh pourtant, les deux chansons se marient plutôt bien ... voire même terriblement bien.

Cette incroyable monstruosité est l'oeuvre de l'allemand DJ Morgoth. Doit-on le brûler ou lui ériger une statue sur le champ, je ne sais pas trop ...

18/07/2009

Et le poète chantait : Internet LOL Internet

lolintern.jpg

Un joyau, une pépite vient d'être exhumée du blog de Joystick.

Un clip hautement improbable, hautement drôle aussi, sur un nerdos qui drague sur Internet. Le tout dans la langue d'Angela Merkel.

Que dire, sinon que tout est dit.

A toi l'artiste.

17/07/2009

Petit ours brun fait condamner Youtube

youtube-logo.jpg

Petit, petit ours brun, c'est un gentil galopin, coquin, câlin, câlin, coquin .. et à cheval sur ses droits d'auteur. En effet, la société Bayard Presse a attaqué en justice Youtube, pour avoir mis en ligne sans autorisation des vidéos de Petit Ours Brun. Crée en 1975 par le magazine Pomme d'Api, propriété de Bayard Presse, le personnage de Petit Ours Brun appartient au groupe de presse. En février 2007, Bayard Presse découvre que Youtube diffuse des vidéos du héros enfantin sans autorisation, et demande à la plateforme de les retirer. Sans effet. L'affaire est alors portée en justice. Bilan ?

Entrée : Le tribunal a estimé que Youtube avait porté « atteinte aux droits patrimoniaux d’auteur » de Bayard Presse, et n'avait pas réagi assez rapidement à sa demande de retrait des vidéos incriminées (40 000€ de dommages et intérêts).

Plat : A cela s'ajoute la contrefaçon de la marque Petit Ours Brun (10 000€), et les frais de justice (10 000€).

Dessert : Le TGI de Paris a interdit à Youtube de diffuser ses vidéos, sous peine d'astreinte de 1000€ par infraction.

Total de l'addition : 60 000€ en faveur de Bayard Presse.

15/07/2009

Dragon Quest 9 s'arrache au Japon

news_dragonquestixlaunch6.jpg

On n'en doutait pas trop. Dragon Quest + DS, cette formule ne pouvait faire qu'un malheur au pays du Soleil Levant. Square Enix révèle aujourd'hui que 3 millions d'exemplaires du jeu ont été livrés en trois jours, dont les 5/6e ont été vendus dans le même laps de temps. Dragon Quest ne faillit pas à sa réputation, et a provoqué comme à chaque épisode de nombreuses files d'attente devant les magasins. Chose que l'on n'avait pas vu depuis pas mal de temps au Japon.

La preuve en images.

Pour l'anecdote, le site japonais Akiba Blog avait fait croire que le jeu serait mis en vente le 1er avril à minuit. Plus de 2000 personnes avaient fait la queue ...

Square Enix compte sur la popularité de la DS parmi le grand public pour conquérir de nouveaux joueurs, et dépasser les précédents records de ventes. "Compte tenu des bonnes réactions d'un large éventail de joueurs, des écoliers du primaire aux plus de 60 ans qui ont pour la première fois Dragon Quest en mains, nous continuons d'alimenter progressivement les magasins", déclare ainsi Square Enix. A la grande surprise générale, Square Enix avait décidé de développer le nouveau volet de sa série phare (avec les Final Fantasy) sur la portable de Nintendo, plutôt que sur une console de salon, comme cela est traditionnellement le cas.

Du côté français, toujours pas de date de sortie officielle.

 

Crédit photo : Watch Impress

13/07/2009

Le pari de Nolife : gratuit sur l'ADSL, payant sur le net

logo_nolife.png

Le 30 juin dernier, la chaîne Nolife annonçait sur son site songer à devenir payante, faute à un manque de publicités à l'antenne. Les téléspectateurs ont été sollicités sur Internet, afin de déterminer s'ils étaient prêts à débourser de 3 à 5€ par mois pour continuer à voir la chaîne.

Aujourd'hui, Sébastien Ruchet, président de la chaîne, a exposé dans une nouvelle vidéo la solution retenue par l'équipe. Et elle est pour le moins surprenante. Nolife restera gratuite sur l'ADSL, mais une formule payante (3€ par mois) sera mise en place sur le site internet. Du contenu exclusif est à l'étude. Un vrai pari pour la chaîne, qui prend ses télespectateurs au mot. Ces derniers se sont déclarés prêts à payer pour sauver Nolife. Le feront-ils, alors que la chaîne sera toujours accessible gratuitement ? Sébastien Ruchet rappelle avec une certaine émotion que le sort de Nolife repose entre les mains des téléspectateurs, et que s'ils ne font rien, la chaîne disparaîtra. A eux donc de prendre leurs responsabilités.

Mais pourquoi un tel choix ? Sébastien Ruchet explique que l'équipe souhaite que Nolife soit regardée par le plus grand nombre possible de personnes (un système payant aurait de facto fait baisser le nombre de téléspectateurs), et continue à se faire connaître. Et si la chaîne plaît, les nouveaux conquis pourront eux aussi donner de l'argent à No life, dans un système qui ressemble un peu à du mécenat.

La nouvelle formule de Nolife devrait être mise en place dans le courant de l'été.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu